Espace presse

Pour toute demande, contactez notre équipe

Scaleway s’engage en tant que membre co-fondateur de Gaia X dans l’écosystème cloud pour offrir une alternative numérique européenne ouverte, interopérable, réversible et respectueuse des données

04 juin 2020

Paris, le 4 juin 2020 – Scaleway, acteur-clef du cloud public européen, annonce son implication dans le projet initié par l’Allemagne et la France qui permettra à terme, aux entreprises, organisations et citoyens de garder la maîtrise de leurs données.

Les questions de sécurité et de souveraineté des données et infrastructures techniques sont au cœur des préoccupations des entreprises européennes, dans un contexte de domination massive des acteurs américains et chinois sur le monde numérique. C’est pourquoi les gouvernements français et allemand ont initié il y a un an, le projet Gaia-X qui vise à la mise en place d’un cloud européen performant, compétitif et fiable.

Concrètement, Gaia-X a pour ambition de développer un écosystème numérique de référence, de définir des standards, des critères de certification et des labels de qualité, bâti sur des solutions existantes de différents fournisseurs significatifs sur le marché européen, Gaia-X proposera ainsi des offres compétitives pour le monde entier via une infrastructure répondant à des exigences de souveraineté, d’utilisation de technologies ouvertes, de sécurité et d’interopérabilité.

« Nous sommes très fiers de mettre nos infrastructures et notre capacité numérique au service du projet Gaia-X. Scaleway apporte plus de 20 ans d’expertise industrielle, avec ses propres centres de données à haut rendement énergétique, ses serveurs bare metal et son cloud public, et tout un éventail de solutions prêtes pour le multicloud », explique Yann Lechelle, CEO de Scaleway. « Notre vision est de, collectivement, avec les autres membres de Gaia-X, fournir au moins un tiers de la demande européenne, et si nous sommes ambitieux, un tiers de la demande provenant des Amériques, de l’Afrique et de l’Asie. Nous devons parvenir à un équilibre du côté de l’offre et nous éloigner de l’oligopole, afin d’avoir collectivement notre mot à dire dans la réalisation de l’infrastructure informatique de demain en Europe et dans le monde. Gaia-X est une étape importante dans la réalisation de cette souveraineté naturelle. Gaia-X permettra à ses membres d’être référencés de manière cohérente, permettant aux clients européens de choisir facilement parmi un ensemble d’offres locales et matures. Les clients méritent une transparence, une protection des données, une réversibilité et une sécurité de niveau européen. Ils doivent également gagner en résilience au niveau de l’infrastructure générale, afin de pouvoir s’adapter et modifier leurs besoins en toute sécurité en cas de conflit géopolitique, comme les tensions récentes entre les États-Unis et la Chine et la crise COVID-19. Dans l’esprit de Gaia-X, nous avons choisi l’approche ouverte et multicloud, celle où les clients ont le plein contrôle de leur destin. Le verrouillage des fournisseurs est inacceptable. C’est la voie à suivre pour le nuage européen : ensemble, avec ambition. »

Des premières actions pragmatiques

Depuis janvier, plusieurs acteurs du cloud ont déjà commencé à travailler ensemble concrétement en atelier. Ainsi les acteurs-clefs français Scaleway, OVHCloud et Outscale ont pu, avec d’autres industriels français et allemands, coder un démonstrateur avec les premières fonctions d’une API trans-providers. Ces premières fonctions préfigurent un annuaire européen des services cloud disponibles, avec des critères à la fois techniques (recherche de services ex : stockage), de compatibilité (ex : compatible S3), de localisation des données (ex : en France) et de normes respectées par le provider (ex : ISO27001, Cispe Code of Conduct…). D’autres sujets tels que l’identification unique inter-cloud sont en réflexion pour avancer pas à pas.

Certains pourront se poser la question de la pertinence de l’initiative et rappelleront sans doute les échecs des initiatives souveraines nationales précédentes. Yann Lechelle rétorque : « Le défaitisme n’a pas sa place dans ce débat. Les outils changent rapidement alors même qu’une prise de conscience collective et européenne commence à émerger. Le multicloud n’était pas envisageable il y a quelques années. Aujourd’hui, les architectures cloud deviennent plus abstraites et permettent donc sans difficulté de calculer et stocker régionalement autant qu’ailleurs. Nous sommes faces à un nouveau contexte sur fond de commodité, d’efficience énergétique et de respect de l’environnement. Les clients et les utilisateurs finaux sauront rapidement faire la différence. »

Découvrir Scaleway https://www.scaleway.com/fr/

A propos de Scaleway

Fournisseur européen d’infrastructures cloud (IaaS) et pionnier du Bare Metal, Scaleway propose une offre innovante, regroupant l’ensemble des services à destination des professionnels : du cloud public avec Scaleway Elements, des infrastructures privées avec Scaleway Datacenter ainsi qu’une offre de serveurs dédiés avec Scaleway Dedibox. L’offre Scaleway s’appuie sur près de 20 années d’expertise dans le développement, la commercialisation de serveurs dédiés (Online) et la gestion de datacenters haut de gamme innovants (Iliad Datacenter). Scaleway bénéfice d’une renommée croissante à l’international et compte des clients professionnels dans plus de 150 pays. Scaleway s’appuie sur 4 datacenters situés en France et un datacenter situé aux Pays-Bas. Le bon coin, Ventes-privées, Safran ou encore Le Monde font déjà confiance à Scaleway.

Partager ce communiqué de presse :